Rollo Greb Editions

Yes they can – l’élection de Trump

Mercredi matin. Je ne sais pas vraiment quelle heure il est. La tête dans le coaltar, je tâtonne dans le noir pour trouver mon portable. Je sais même pas pourquoi je fais ça. Un vague souvenir d’un imminent résultat historique, la promesse de me réveiller tôt pour savoir, tout en étant persuadée que je me rendormirai bientôt, en me disant « tu vois bien que c’était impossible ! ». L’écran s’allume. 5h11. Machinalement, j’ouvre mon fil d’actualité Facebook. Une actualisation plus tard, je vois la photo d’une foule et au milieu, cet homme à la touffe blonde platine. 94 % de chance de gagner.

Le féminisme, à votre avis

Enquête de printemps sur le féminisme.

Ou vous décontenancer dans une bibliothèque et cerner vos dits entre guillemets pour laisser aux non-dits toute notre place dans ce premier article.

 

Le féminisme, c’est l’idéologie de « l’égalité hommes femmes »« Se revendiquer en tant que femme, ne pas se laisser enfermer dans un carcan ». Une manifestation pour conquérir les « droits » de la moitié des habitant.e.s de cette planète.

C’est surtout une définition qui semble tenir en une ligne chez les cibles de notre harcèlement étudiant, là où elle peine à se contenir dans nos six pages d’effusion. Être « prise à froid » (comme en témoigne la réaction légitime d’une gentille dame aux yeux très bleus) incite à condenser en l’expression d’une savante phrase hésitante toute la complexité que recèle le mot.  Et nous implique donc aussi.